Quelles études pour devenir électricien ?

Le monde cesserait de tourner sans l’électricité. Qu’il vienne d’un réseau ou d’une centrale autonome, le courant est indispensable au quotidien. Le spécialiste de cette source d’énergie a une certaine importance. Ce professionnel a toutefois besoin de disposer de bonnes qualifications. Voici les formations qu’il peut suivre avant de pratiquer son métier.

Les qualifications de base pour être électricien

Il est possible d’intégrer le métier d’électricien avec un CAP. Le certificat d’aptitude professionnelle est un diplôme qui se prépare en deux ans. La formation est ouverte aux personnes ayant fait les premières années de collège. L’option Préparation et Réalisation d’ouvrages électriques permet d’apprendre les bases de la profession. Le titulaire du CAP devrait pouvoir assister un autre électricien. Il peut également exécuter certaines tâches sous le contrôle d’un supérieur. C’est un poste évolutif, mais l’autonomie ne viendra pas avant longtemps.

Intégrer la profession avec une formation de niveau Brevet

Le titulaire du brevet d’étude professionnel ou BEP en électricité est beaucoup plus autonome. Cette qualification s’obtient après une formation de deux ans pour les personnes ayant le CAP. Plusieurs options sont disponibles. Le technicien peut choisir de travailler dans le domaine des installations et des équipements électriques. Il a également la possibilité d’opter pour la branche électrotechnique, énergie ainsi qu’équipements communicants. Une autre filière concerne l’électricité industrielle.

Quelques études supérieures pour une belle carrière

Pour les électriciens qui occupent un poste à responsabilité, il vaut mieux disposer d’un diplôme de niveau III. C’est aussi la qualification idéale pour s’établir à leur compte. En d’autres mots, ces professionnels ont intérêt à décrocher un BTS électrotechnique ou en domotique. D’autres mentions existent, notamment la maintenance industrielle. Outre la connaissance des techniques, de solides notions en normes de sécurité sont indispensables. Pour les formations de niveau universitaire, un peu de formation en gestion devrait aussi compléter le cursus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *